mardi 10 juin 2014

I comme INDOCHINE


comme INDOCHINE



La guerre d'Indochine (1946-1954), suivit la seconde guerre mondiale, et beaucoup de jeunes hommes ayant fait leurs armes s'engagèrent pour la patrie.

Mon oncle paternel Marcel PONTOIZEAU fut de ceux là.

Aujourd'hui, avec ce thème, je vais vous décrire brièvement sa biographie, puisque j'ai un projet de biographie plus complète quand mes autres projets généalogiques en cours seront terminés.

Marcel Georges Léon Lucien, est né le 1er avril 1926 au village du Vigneau de Commequiers (en Vendée), deuxième enfant de Marcel (1900+1971) et de Léonide DUPOND (1905+2004), journaliers.

En 1927, la famille PONTOIZEAU quitte la Vendée pour la Charente, puis dès 1928, la famille s'installe en Charente-Maritime près de l'estuaire de la Gironde.

De ferme en ferme, la famille prends une métairie en charge en 1937, au Breuil d'Arces sur Gironde (17).
L'année suivante, la famille s'agrandit, un petit Lucien né, plus de 12 ans après Marcel.

photo privée
Marcel pour sa communion en 1938

1939, la guerre éclate, Marcel a 13 ans. Son père est mobilisé de mars à juin 1940.
Dans ce secteur, les allemands sont présents partout ...

La Résistance est présente ainsi que les FFI (Forces Françaises de l'Intérieur).
Durant l'été 1944, les allemands se retranche dans "la poche de Royan".
Les effectifs nationaux FFI explosent (de 100 000 en juin 1944 à 400 000 en septembre).


photo privée
Marcel vers 1944

Marcel a maintenant 18 ans, et il s'engagent auprès de ces dernières, le 12 septembre 1944, jour du début du siège de Royan.
Après avoir libéré les dernières villes de Charente-Maritime, puis après l'armistice du 8 mai 1945, les FFI sont intégrées à l'armée régulière.
Marcel, étant engagé pour 4 ans à compter du 12 septembre 1944, n'est libérable qu'au 12 septembre 1948.

De part ses affectations, il arrive sur Paris en mai 1948.
Là il rencontre Madeleine LEMARCHAND, jeune fille-mère de 28 ans.
Dès sa libération, Marcel épouse Madeleine le 13 novembre 1948 en la mairie du 17e arrondissement de Paris.
Un an, après une première fille née. 

En 1952, Marcel décide de se réengager dans l'armée pour une durée de 3 ans à compter du 17 avril 1952, pour servir en Indochine. Il a alors 26 ans et, sa femme Madeleine est enceinte de 3 mois !
En juin 1952, il est à Fréjus puis sur Marseille.
Il embarque pour l'Indochine le 1er juillet sur le "Pasteur" et débarque le 22 juillet à Haïphong.
Il est affecté au IV/4e Régiment d'Artillerie Coloniale, il est canonnier employé comme pointeur d'une pièce de 155 HM.

photo privée
Marcel en 1952
Durant les opérations de la "Rivière Noire", Marcel subit de fortes fatigues et il tombe malade.
Il est hospitalisé le 25 décembre à l'hôpital de Nam Dinh pour une forte fièvre et une anémie.
Il est transféré sur l'hôpital Lanessan d'Hanoï le 31.
Son état général se détériore vite et Marcel décède dans d'atroces souffrances le 13 janvier 1953 en milieu d'après midi à l'âge de 26 ans.
Marcel n'aura donc pas connu sa deuxième fille née en octobre 1952 !
Son corps est inhumé dans le carré 63, tombe 3041bis du cimetière Sergent LARIVE à Hanoï.

1 commentaire:

  1. très jolie histoire... je suis tjs impressionnée par la multitude de renseignements qu'on peux retrouver afin de pouvoir raconter la vie de nos ancetre... ;-)

    RépondreSupprimer