samedi 29 juillet 2017

Les cousins en ARGENTINE

Lors de mes recherches aux Archives Départementales de Vendée le mois dernier, en fouillant dans les successions et les actes notariés de mes ancêtres du 19ème siècle, je suis tombé sur une mention d'un cousin germain d'une aïeule vivant en Argentine au début des années 1890.

Quelques semaines plus tard, je vais donc vous exposer le "Qui, quoi, où, quand et comment" de ce sujet. 

Extrait d'un acte notarié chez Me Giraud à Benet en 1892
Tout d'abord le contexte familial :
comme vous pouvez le voir ci dessus, le cousin parti en Argentine se nomme GUILLOT Alexandre.

A l'Etat-Civil, François "Alexandre" né le 25 novembre 1858 à St Georges de Rex (79), fils de François (1817+1888) et de BARRE Henriette (1829+1899/), et petit fils de mes ancêtres GUILLOT Louis (1781+1858) et POUSSON Marie (1790+1860) sosas 246 et 247. 
Petite anecdote : Alexandre est né pile poil 9 mois après le décès de son grand père Louis, chez ses parents ! 
François, le père d'Alexandre, est interné à l'hospice des aliénés de Niort (79) avant 1876, pour quelles raisons ?

Alexandre est le cousin germain de mon aïeule JOURNOLLEAU Marie (1839+1924), la fameuse néné Lu donc je vous ai parler de nombreuses fois avec un début de biographie ainsi que l'histoire de sa maison.

Lorsque la tante d'Alexandre et de Marie, GUILLOT Françoise, décède en mars 1891 à 68 ans sans enfant malgré ses trois mariages, ses biens sont partagés entre ses héritiers qui sont donc son frère survivant, André (1835+1908) pour 1/5ème et tous ses neveux et nièces issus de ses autres frères et soeur pour les 4/5ème restants. Et c'est donc grâce à la succession de Françoise que j'ai retrouvé la mention d'Alexandre qui donne procuration à son frère pour gérer sur place dès le 15 novembre 1891.

Signature de la procuration faite par Alexandre

Alexandre a épousé le 25 novembre 1879, le jour de ses 21 ans, sur la commune de Cram Chaban (17) la jeune BONTEMPS Célestine, âgée de 16 ans, née sur ladite commune le 23 septembre 1863.

Le couple donne naissance sur la même commune à 6 enfants entre 1881 et décembre 1888.

Sachant que lors de la déclaration de succession de sa tante Françoise datant de septembre 1891, Alexandre est déjà dit vivant à San Juan en "Amérique", la fourchette de date de départ du couple est donc entre janvier 1889 et l'été 1891. D'où sont ils partis ? je n'en sais rien encore ...

Après quelques recherches sur FamilySearch, j'ai retrouvé le couple sur le recensement de population de 1895. La famille GUILLOT vit à Caucète à 28 kms au sud-est de San Juan, Alexandre est journalier et son épouse Célestine lavandière.




Le patronyme de Célestine est devenu BANTON, et on voit que leur fille née en 1888 est non présente donc sans doute décédée en bas âge sur place, de plus le couple a donné naissance à un enfant vers 1894-1895.

Après cette date, je n'en sais pas plus, le couple est il resté sur place, revenu en France ?

Voilà l'état actuel de mes recherches sur les cousins d'Argentine, avec encore de nombreuses interrogations bien sur ...


1 commentaire:

  1. Quel voyage ! San Juan c’est bien loin au centre de l’Argentine, à plus de 1000 km de Buenos Aires, au pied de la Cordillère des Andes. Le vin est excellent.
    De quoi rêver d’y aller n’est-ce pas ?

    RépondreSupprimer