jeudi 28 décembre 2017

Analyse des événements manquants Génération 7 et 8

Il y a quelques jours sur Twitter suite à un tweet de @val_tho (Thomas VALADON)



et la réponse faite par @blegueni (Benjamin LE GUENIC), 



et en reprenant le modèle excel de ce dernier, j'ai décidé de faire quelques statistiques sur les événements manquants, Naissance Mariage Décès (NMD) et/ou Baptême et Sépulture (BS), de mon ascendance jusqu'à la génération 10.



De la génération 3 à 6, j'ai retrouvé les trois événements principaux de la vie de mes ancêtres concernés.

A partir de la génération 7, quelques manques apparaissent, je vais donc faire ici une analyse de ces événements manquants. Pour cela, je vais m'aider d'un outil de Généanet qui permet de visualiser génération par génération les événements manquants.

Dans ce billet, mon analyse concernera les générations 7 et 8.

Génération 7 :

Pour la génération, 4 événements non retrouvés ressortent : 2 naissances 1 mariage et 1 décès, plus un remariage. Ainsi que la présence malheureusement d'un père inconnu.



Sosa 69 : Madeleine dite Marie-Anne ARTUS

Marie-Anne apparaît ici même si j'ai ses NDM, car s'étant mariée trois fois, il me manque la date de son second mariage avec Jacques Nicolas GUILLOT (1761+1812). Leur mariage eu lieu entre le veuvage de Jacques en 1800 et le décès de ce dernier en 1812. Malheureusement aucun mariage retrouvé après des années des recherches ... même FILAE ne me le retrouve pas  !

Sosa 74 : André Jacques PATEAU

André, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog sur le billet intitulé les Divorcés de l'an XII, est décédé à une date inconnue, vraisemblablement entre 1797 et 1804 mais sans aucunes certitudes puisqu'il a disparu de chez lui d'où le divorce. Sur ce cas aussi FILAE ne m'a pas permis de retrouver cet événement.

Extrait du mariage de la fille d'André, où deux témoins sous serment déclarent son absence
dans la contrée depuis plusieurs années.

Sosa 80 & 81 : André DUPOND et Jeanne GROUSSET

La naissance d'André située vers 1773 n'a pas encore été retrouvée malgré de nombreuses recherches. Un frère, Jean, et une soeur, Marie, nés en 1765 et 1767 puis aucune naissance par la suite sur la paroisse de Commequiers. Les parents d'André ont du quitter la paroisse et y revenir car en 1774 Marie y décède à 7 ans. La technique de l'escargot puis la consultation des relevés de BMS du Cercle Généalogique Vendéen ne m'ont pas permis de mettre la main dessus. Sans doute un baptême sur une période lacunaire en actes.

André et Jeanne, dont j'estime un mariage vers l'année 1794, se sont unis pendant la période des troubles en Vendée, connue comme la Guerre de Vendée. D'où l'absence de nombreux registres d'Etat Civil entre 1793 et 1796. 
Sur ce sujet, vous pouvez lire sur le blog "Vendéens et Chouans" un billet extrait du blog "Murmures d'Ancêtres" : la colère de Jeanne.


Sosa 100 : Jean CAQUINEAU

Jean est né et fut baptisé dans ce que j'appelle une période lacunaire en actes, c'est à dire, que seulement quelques jours, semaines voir mois manquent dans un registre. Ici, sur la paroisse de St Sigismond, plusieurs périodes de lacune comme vous pouvez le constater sur l'extrait de la notice communale des AD de Vendée.


Ayant un frère né et décédé en mars 1768, j'estime donc la naissance de Jean durant l'année 1769.

Sosa 110 : un père inconnu

mon sosa 110, le géniteur de mon aïeule Marie Madeleine née en 1836, restera à jamais inconnu et ainsi donc toute son ascendance ...



Génération 8 :

côté paternel


Naissances : 17

l'absence des naissances pour cette génération du côté paternel vient essentiellement de 2 éléments :
  1. l'absence de registres paroissiaux dans de nombreuses communes du nord ouest Vendéen avant 1737 comme les paroisses du Perrier et St Jean de Monts (naissances des sosas 138-139, 168, 178-179), 
  2. des lacunes ponctuelles, de plus ou moins longues durées, dans les registres comme sur la paroisse de Challans, Commequiers, Soullans, St Hilaire de Riez ou Notre Dame de Riez (naissances des sosas 143, 146, 152-153, 176-177 et 191).
Seules les naissances des sosas 161 et 163, vers 1740, peuvent être éventuellement retrouvées malgré des recherches approfondies sur les paroisses concernées ainsi que les voisines. L'âge approximatif lors des décès peut laisser supposer que ces 2 naissances peuvent se situer quelques années plus tôt et donc on se retrouve dans le cas de figure exposé plus haut concernant l'absence de registre avant 1737.


Mariage : 1

Le seul mariage absent, celui des sosas 158-159 Martin "Jean" Louis SIRE et Catherine dite Michelle RAVARD, se trouve dans une période lacunaire en actes sur la paroisse de Notre-Dame de Riez dans les années 1774-1775. Ci dessous l'extrait de la notice communale des AD de Vendée.



Décès : 9

Comme mentionné plus haut pour la génération 7, les troubles de la Guerre de Vendée ont engendrés l'absence ou la disparition des registres d'Etat-Civil pour les années 1793 à 1796. 
De surcroît, de nombreux membres de ma généalogie ont subis ou participés à ces troubles d'où leur décès dans cette période (même constat pour les décès de la génération 9). Cela concerne les sosas 138, 140, 152, 160, 187 et 190.

Pour le sosa 147, Louise BARTEAU que l'on mentionne en 1796 comme vivante, peut être décédée aussi pendant ces troubles, car aucun décès retrouvé par la suite.

Pour le sosa 177, Louise NAULET, le décès se situe entre 1737 et 1755, de nombreuses recherches ne m'ont pas permis de le retrouver, je suppose donc un décès dans une paroisse avec des lacunes ponctuelles.

Pour le sosa 182, Pierre VERON, son décès avant le mariage de sa fille en 1790 est introuvable sur sa paroisse, St Hilaire de Riez. Tout comme Louise NAULET, je suppose un décès sur une lacune ponctuelle d'actes.

côté maternel



Naissances : 7

Comme pour le côté paternel, les naissances manquantes ici se trouvent dans des lacunes ponctuelles d'actes sur les paroisses de Damvix, Courdault et St Sigismond, comme vous pouvez le voir sur les extraits de notices communales des AD de Vendée. Cela concerne les naissances des sosas 193 à 195, 225 et 245.

Damvix

Courdault

St Sigismond

Concernant la naissance de ma sosa 207, Jeanne MACAUD, qui se trouve au environ de novembre 1758, sur la paroisse de Liez, on tombe dans une période ponctuelle de manque d'actes, en effet on passe d'un acte du 29 septembre 1758 à un acte du 3 janvier 1759. Cette lacune n'est pas mentionnée dans la notice communale de Liez !

Extrait du registre paroissial de Liez, AD85 en ligne

La naissance de ma sosa 233, Jeanne CHARRUAU, vers 1770 sur la paroisse de Cerizay (département des Deux-Sèvres) est à jamais introuvable car tous les registres paroissiaux de cette paroisse ont été détruit soit selon les sources, dans les incendies et destructions qui eurent lieu pendant la guerre de Vendée, ou lors de l'incendie de la mairie le 25 août 1944.

Mariage : 1

L'unique mariage manquant, celui de mes sosas 206-207, Jean GAUTRON et Jeanne MACAUD, se trouve durant l'année 1782. Cette année là, le registre est déchiré en deux et donc tous les actes du bas du registre sont à jamais disparus !!!

Extrait du registre de Liez pour l'année 1782, AD85 en ligne

Voici donc la fin de cette analyse des événements manquants de mon ascendance pour les générations 7 et 8. Comme vous avez pu le remarquer la quasi totalité de ces manques ne sont que le fait d'absence de sources et non une absence de recherches. Ce qui sous entend que ces événements resteront vraisemblablement absent de mon arbre pour toujours !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire