samedi 21 mai 2016

j'ai 41 ans et 3 mois

Voici quelques mois que je n'ai pas publié de billet ici et une idée m’est venue hier, que faisaient les hommes de mon ascendance à mon âge ?

En quelques lignes, je vais donc vous exposer un instantané de la vie de mes aïeux, jusqu’à la 4ème génération, à un instant T :  leur 41 ans et 3 mois.

Mon père

  • Lucien PONTOIZEAU a 41 ans et 3 mois durant l’hiver 1979-1980 (quelques jours avant mes 5 ans). Il vit dans sa maison achetée en novembre 1962 dans le village de la Richardière sur la commune de Varaize (en Charente-Maritime), avec son épouse Lise et ses 7 enfants. Lucien est ouvrier dans une usine de bois, dont l’enseigne est MULTIBOIS, à St Jean d’Angély, à 10 kms de chez lui. Pendant son temps libre, Lucien pour nourrir sa famille, cultive son jardin, élève poules, canards, lapins et un porc par an. A cette époque, Lucien fait parti de l’association sportive de la commune et fait de nombreuses courses cyclistes.

mon père en 1981

Mes grand pères

  • Marcel PONTOIZEAU a 41 ans et 3 mois en février 1942. Il est métayer avec son épouse Léonide au Breuil de la commune d’Arces sur Gironde (en Charente Maritime) depuis plus de 4 ans. Marcel a 3 enfants âgés de 17, 15 et 3 ans (mon père). En 1942, c’est la période de l’occupation allemande en France après la défaite de 40. La vie est dure mais moins lorsque l’on vit comme Marcel et sa famille à la campagne. Dans son exploitation, Marcel a de quoi nourrir sa famille sans problème de rationnement (fruits, légumes, volailles, porc …) ! 
Marcel

Marcel et son taureau au Breuil

  • Fernand  BOUCHET a 41 ans et 3 mois en juin 1953. Il vit depuis moins d’un an avec son épouse Louise et ses enfants (dont ma mère âgée de 8 ans) dans la maison qu’il a achetée à Villeneuve sur la commune de Mazeray (en Charente-Maritime). Fernand, de par sa formation de cordonnier, est ouvrier à l’usine de chaussures BEAUMONT située à St Jean d’Angély à quelques kilomètres de Villeneuve. Fernand et Louise sont devenus grands parents depuis quelques semaines avec la naissance de leur première petite fille Maud en avril. 
Fernand 
Louise et sa petite fille Maud

Mes arrière grand pères

  • Jean PONTOIZEAU a 41 ans et 3 mois en décembre 1906. Il est journalier et vit avec son épouse Joséphine et ses enfants Marcel et Marie, âgés de 6 et 2 ans, en location dans une maison au lieu-dit nommé Sainte Marie, commune de Commequiers (en Vendée).  Ils partagent cette maison avec un père et sa fille, les TOUGERON

  • Louis DUPOND a 41 ans et 3 mois en avril 1912. Il vit en famille, avec son épouse Eulalie et ses 3 enfants cadets, Jérémi, Louise et Léonide âgés de 10, 9 et 7 ans,  dans la bourrine qu’il a acheté il y a moins d’un an à la Croix Blanche sur la commune de Notre Dame de Riez (en Vendée). Louis est ouvrier maçon chez son frère aîné Alexandre, du village voisin du Moulin Rouge, il travaille aussi avec son autre frère cadet Toussaint.  De par sa profession, Louis est aussi le fossoyeur du cimetière de la commune. 
Louis en 1927
un exemple de bourrine 
  • Augustin BOUCHET a 41 ans et 3 mois en mai 1923. Il est fermier et vit avec son épouse Marie-Louise et ses 2 fils Armand et Fernand, âgés de 12 et 11 ans, dans le village de la Barbée où il loue une ferme, sur la commune de Damvix (en Vendée) dans le marais poitevin. Dans le foyer vit aussi sa belle-mère Eléonore qui vient d’avoir 60 ans. Augustin va exploiter ses terres en bateau à travers les conches du marais. 
Augustin avec son épouse et sa belle mère vers 1930
transport de foin dans le marais
  • François POUVREAU a 41 ans et 3 mois en janvier 1919. Il vit en famille, avec son épouse Alexandrine et ses 5 enfants âgés de 15 à 2 ans, dans sa maison de St Sigismond (en Vendée) dans le marais poitevin où il est cultivateur depuis son retour de la guerre en octobre dernier. François sera définitivement libéré de ses obligations militaires dans quelques semaines. Le couple vient d’apprendre la nouvelle grossesse d’Alexandrine.

François en 1919

Et vous, que faisaient vos ancêtres à votre âge ?